Cartier ouvre la Maison des Métiers d’Art

Véritable écrin des savoir-faire horlogers de Cartier, la Maison des Métiers d’Art est un projet ambitieux et unique, né d’une approche inédite dont la vocation est d’innover, de mettre en commun et de préserver des savoir-faire rares. Un défi audacieux, né de l’envie de réinventer, de faire connaître et de pérenniser ces métiers.

Vocation d’un geste pionnier

Située à quelques pas de la Manufacture de Haute Horlogerie, dans une ferme de style bernois datant de la fin du 18e siècle, la Maison des Métiers d’Art s’impose, par son architecture, comme le symbole d’une rencontre réussie entre tradition et modernité. Si l’esprit des lieux a été conservé, la structure intérieure a été entièrement reconçue et doublée d’une trame invisible hautement technique. La création de la Maison des Métiers d’art s’inscrit comme un geste pionnier, par lequel Cartier relève le défi de sublimer la tradition et d’ancrer dans la modernité ces pratiques expertes.

La philosophie du lieu : préserver, partager, innover
Le rez-de-chaussée

Il fallait, pour aborder cet ensemble de savoir-faire, insuffler modernité, ergonomie, design à ce site noble par son histoire et les matériaux utilisés. Une confrontation stimulante, promesse d’énergie et de vitalité qui se transpose dans l’architecture avec, d’un côté, les lieux d’accueil et, de l’autre, les ateliers. L’espace s’organise ici pour mettre en œuvre sa vocation : préserver, partager, innover.

Un lieu d’accueil et de rencontre

Les 350 m2 du rez-de-chaussée s’articulent autour du hall d’entrée et mènent vers le Grand Salon, le Petit Salon et la Salle de Présentation. Dès l’entrée, inondée par un ?ot de lumière zénithale, se déploie une opulence de matières : boiseries et dalles de calcaire du 18e siècle provenant des régions avoisinantes, murs crépis à la chaux appliquée à l’ancienne, mobilier d’époque ou sur mesure mais aussi verre et métal. Le ton est donné.

Préserver
Souvent transmis d’artisan à artisan, les métiers d’Art courent le risque de disparaître au ?l du temps. Pour Cartier, il est de son devoir de recenser, de comprendre et de faire évoluer ce trésor d’artisanat d’art. Créer un cadre spéci?que pour y accueillir des artisans détenteurs d’une connaissance unique répond à ce besoin de transmettre. Ainsi se constitue un répertoire de compétences, que Cartier souhaite préserver.

Partager
La répartition et l’organisation de l’espace témoignent de la volonté de Cartier d’ouvrir ces métiers au partage et à l’échange. Une dynamique mise en place entre les artisans mais aussi, plus largement, vis-à-vis du public. L’ambition, c’est de faire connaître ces métiers au ?l d’un parcours sur mesure. En cela, la rencontre avec les artisans constitue une expérience rare et précieuse.

Innover
Par son atmosphère feutrée, la Maison des Métiers d’Art évoque une ruche, avec ses périodes de grande concentration, ses échanges autour de pratiques anciennes ou la mise au point d’outillages spéci?ques. C’est là que sont redécouverts des savoir-faire oubliés, dont les artisans s’appliquent à comprendre les secrets et à faire évoluer. Tout récemment, la granulation et la grisaille pâte d’or se sont ajoutées aux compétences des artisans, avec deux créations spectaculaires d’un point de vue esthétique tout autant que technique.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *