Chopard, sur le podium du Mans avec Porsche

Après la performance d’un double podium au Spa Francorchamps, les trois équipes Porsche ont œuvré pour une victoire de la légendaire course du Mans.

Cette année, Porsche a réaffirmé sa suprématie historique dans le domaine du sport automobile et de l’endurance en participant à cette course 17 ans après leur dernière victoire en tant que constructeur automobile aux 24 Heures du Mans.

Les trois Porsche 919 Hybrid conduites respectivement par Nico Hülkenberg, Mark Webber et Romain Dumas ont commencé la course dans les trois premières places avant d’atteindre la première, la deuxième et la cinquième places du championnat LMP1 scellant une extraordinaire double victoire pour l’équipe.

A cette occasion, Chopard a présenté sa nouvelle replique de montre, la Superfast Chrono Porsche 919 Jacky Ickx Edition, une pièce limitée à 100 exemplaires en l’honneur de Jacky Ickx, connu comme « Mr Le Mans », un pilote au palmarès impressionnant et un ambassadeur Chopard et Porsche de longue date.

Jacky Ickx : un pilote de légende

Jacky Ickx est l’un des plus grand pilotes du 20ème siècle. Après un début de carrière sur deux roues, il a surtout marqué l’histoire de la compétition automobile. Pilote de Formule 1 de 1967 à 1979, il participe à 114 Grands Prix et remporte sa première victoire au Grand Prix de France 1968, à l’âge de 23 ans. Mais Jacky Ickx est surtout célèbre pour ses performances dans les courses d’endurance, notamment lors des 24 Heures du Mans, compétition qu’il a gagnée à 6 reprises dont 4 fois avec Porsche. Il a conservé ce record durant de nombreuses années. Sa victoire la plus mémorable est sans nul doute celle de 1969. Cette année-là, les voitures sont alors alignées en épi d’un côté de la piste et tous les pilotes s’apprêtent à s’élancer au pas de course pour sauter dans leurs bolides. Tous, sauf un : Jacky Ickx. Pour protester contre ce type de départ qu’il juge dangereux dans le cadre d’une course de vingt-quatre heures – les pilotes ne prenant pas le temps de s’attacher, le pilote belge décide de marcher pour rejoindre sa GT40. Il a en mémoire l’accident de Willy Mairesse survenu l’année précédente, dans lequel, piégé par l’aquaplaning dans la ligne droite des Hunaudières et sans harnais de sécurité correctement attaché, Willy Mairesse avait été éjecté de sa voiture et grièvement blessé. Ce 14 juin 1969 à quatorze heures, Ickx traverse donc au pas la piste des 24 Heures, tandis que les autres pilotes se précipitent pour bondir dans leur habitacle. Le belge l’emporte finalement par la plus petite des marges de l’histoire de la course mancelle (120 mètres). La démonstration est faite que ce type de départ n’est pas nécessaire pour que le spectacle soit au rendez-vous. Une page du Mans se tourne alors. L’année suivante, le règlement sera modifié. Jacky Ickx, pilote de caractère, a ainsi risqué de perdre une course importante pour faire évoluer les règles de départ. Pilote aux multiples facettes, il a également terminé en 1ère position du rallye Paris-Dakar en 1983.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *