Corum célèbre l’anniversaire de la Golden Bridge en lui consacrant un livre

Créée en 1980, la Golden Bridge, replique de montre à la fois poétique et innovante, fut un pari audacieux, défiant les codes de l’horlogerie. Cette rupture initia bien plus qu’un modèle. C’est une philosophie à part entière revendiquée au travers de quelques centimètres de métal précieux. La forme ne suit plus la fonction – elle existe désormais pour elle-même. D’une soif farouche d’indépendance a éclos une démonstration d’esthétisme et de technicité.
 
Ce pont d’or vers l’affranchissement, Corum le célèbre dignement en lui consacrant un livre de collection intitulé « Bridging Art and Mechanics ». En 2015, la marque souffle également ses 60 bougies et célèbre les 10 ans de la seconde version de son icone mécanique dans la forme tonnneau que nous connaissons aujourd’hui. Un triple anniversaire, donc ! Plus qu’une histoire, c’est une légende que relate la journaliste, Elizabeth Doerr. Elle retrace avec une minutie incarnée, la naissance et l’émouvante évolution de ce garde-temps emblématique.  

Le livre se déploie en sept chapitres, rythmant ainsi la fabuleuse histoire. Du tumulte des débuts de René Bannwart, on y découvre les origines insoupçonnées du mouvement et ses défis techniques. La Golden Bridge c’est avant tout le fruit de rencontres heureuses, où les limites sont sans cesse dépassées.

Lancé à l’occasion de la foire horlogère de Baselworld, cette édition, dans un premier temps disponible en anglais, sera vendue en librairie pour le printemps.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *