Montre de plongée Pelagos LHD : Tudor soigne sa gauche

Tudor propose désormais le modèle Pelagos en version « gaucher », autrement dit avec une tige de remontoir placée à 9h sur la carrure, pour que la replique de montre puisse être portée au poignet droit. Cette édition LHD, pour « Left-Hand Dive », se démarque aussi du modèle original par des éléments luminescents de couleur beige, ce qui accentue son séduisant style néo-rétro, et un quantième assez particulier, appelé date « roulette ».

LHD : Left-Hand Drive. Derrière cet acronyme se cache la nouvelle version de la replique de montre de plongée Pelagos en titane imaginée par la maison Tudor. Sa particularité ? Les rouages du mouvement Manufacture Tudor, présenté en 2015, ont été inversés pour que le modèle se porte au poignet droit. Les gauchers peuvent ainsi, plus facilement, manipuler la couronne vissée et lire les informations affichées sur le cadran, grâce à cette variante spécialement adaptée à leur besoin.

Les performances du calibre Manufacture Tudor demeurent identiques avec une réserve de marche de 70 heures, une certification COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres) – dans des positions correspondantes à un port avec tige de remontoir à gauche – et un spiral en silicium totalement insensible aux champs magnétiques

Un cadran différent qui mérite l’attention

Le cadran de cette nouvelle Pelagos LHD a été retravaillé pour afficher quelques différences avec le modèle destiné aux droitiers. Tout d’abord, les index et les aiguilles de type « snowfalkes », empruntées aux instruments de plongée que Tudor produisait dans les années 70 pour la Marine Nationale française, sont recouvertes d’une matière luminescente beige (elle est blanche sur la Pelagos originale). Ensuite, la mention « PELAGOS », en rouge, dynamise l’espace à 6h.

Gardons le meilleur pour la fin avec la date. Le disque du calendrier, de teinte beige, présente une belle nouveauté esthétique : il alterne les couleurs en fonction des chiffres. Ainsi, les jours pairs apparaissent en rouge et les jours impairs en noir. Cette spécificité, connue des collectionneurs, porte un nom très approprié et qui ne manque pas d’esprit : il s’agit d’une date « roulette ». Elle était notamment typique des replique de montres de plongée Tudor apparues en 1969 sous la référence 7021 dotée, déjà, d’aiguilles « snowflakes ». Très séduisant, ce cadran est protégé dans un boîtier de 42 mm de diamètre en titane, surmonté d’une lunette tournante unidirectionnelle dont l’insert en céramique noire est lui aussi contrasté d’indications luminescentes de couleur beige.

Tudor Pelagos LHD : pour une plongée en toute sécurité

La Pelagos LHD possède toutes les caractéristiques d’un véritable instrument de plongée moderne. Son étanchéité est garantie jusqu’à 500 mètres et systématiquement testée à 125 % de sa capacité, soit 625 mètres de profondeur. Cette grande étanchéité est couplée avec une valve à hélium (à 3h sur la carrure) : un dispositif indispensable à la préservation de l’intégrité de la replique de montre lors des plongées en caissons, dites « à saturation ». Très léger grâce au titane (60 % du poids de l’acier inoxydable pour le même volume), le boîtier offre aussi une grande résistance à la corrosion par l’eau de mer. On apprécie son apparence mate et ses terminaisons entièrement satinées. Ultime précision : le fond vissé présente une cannelure spécifique, et nécessite un outil tout aussi spécifique pour l’ouvrir, que seules les personnes agréées possèdent. Tudor utilise en fait le même système que sa grande sœur Rolex. Encore un gage de fiabilité, de sécurité et de performances.

Le bracelet en titane possède une boucle déployante en acier munie d’un mécanisme breveté d’auto-ajustement par ressorts. Très ingénieux, il permet au bracelet de se contracter lorsque la combinaison subit une compression due à la profondeur et donc une réduction d’épaisseur et, à l’inverse, de s’élargir quand la pression diminue au cours des remontées. Un bracelet supplémentaire en caoutchouc noir est également inclus. Celui-ci possède un brin de rallonge pour porter la replique de montre sur tout type de combinaison.

Dans la plus pure tradition des replique de montres-outils de dotation, la Pelagos LHD est produite en série numérotée. Chaque exemplaire présente ainsi, côté fond, la gravure de son numéro de production unique. Son prix : 4 140 €.

Dan Diaconu & Nicolas Yvon

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *