Navitimer « 125e anniversaire » Fournisseurs de répliques

La montre Montre Breitling David Beckham Replique Navitimer « 125
e anniversaire » en série limitée de 2009 exemplaires>
A l’heure de célébrer son 125e anniversaire, Breitling affirme plus que jamais sa passion du chronographe en rappelant notamment le rôle clé joué par la marque dans le développement de ce type d’instruments.

Mais Breitling, c’est aussi une histoire intimement liée à celle de l’aviation grâce aux compteurs de bord et aux chronographes pour pilotes qui ont fait de la maison le « fournisseur attitré de l’aviation mondiale ».

Le plus emblématique de ces instruments pour professionnels reste sans conteste le célèbre chronographe Navitimer, avec sa règle à calcul circulaire permettant de résoudre tous les calculs de navigation aérienne.

La Navitimer « 125e Anniversaire » est une version très spéciale de cet authentique objet-culte, dessinée spécialement par Breitling pour marquer les cinq quarts de siècle de l’entreprise.

Cette édition limitée à 2009 exemplaires se démarque par une esthétique particulièrement sobre et dynamique.

La montre Breitling Navitimer « 125
e anniversaire » en série limitée de 2009 exemplaires>
Le boîtier en acier alternant surfaces satinées et polies s’allie à un nouveau bracelet Air Racer très original – un bracelet rigide à trous, hommage à une icône du design moderne datant des années 1960.

La Navitimer «125e Anniversaire» est dotée d’un mouvement exclusif, le Calibre Montre Breitling A Quartz Replique 26.

Ce chronographe automatique à 38 rubis, certifié chronomètre par le COSC, se caractérise par un totalisateur 60 minutes positionné au centre du cadran, et offrant ainsi une lisibilité optimale.

La montre est également proposée dans une version en or rouge, équipée elle aussi du bracelet Air Racer.


Histoire de la Navitimer

Léon Breitling

1884 — Breitling Bracelet Montre Replique se spécialise d’emblée dans les chronographes et compteurs
Issu d’une famille établie depuis plusieurs générations dans les Montagnes neuchâteloises, Léon Breitling a la passion de la précision. En fondant son atelier, en 1884, à Saint-Imier, dans le Jura bernois, il choisit de se consacrer à un domaine spécifique et très exigeant: les chronographes et les compteurs. Des instruments de mesure destinés aux sports, aux sciences et à l’industrie. En 1892, pour faire face au succès croissant de sa production, Léon Breitling décide de transformer son comptoir en véritable fabrique horlogère et de déplacer ses activités à La Chaux-de-Fonds, la métropole de l’horlogerie suisse et mondiale. La « L. Breitling, Montbrillant Watch Manufactory » s’installe dans un grand bâtiment dans les hauteurs de la ville où les ateliers resteront pendant plus de quatre-vingts ans.

1942 — Breitling crée la première montre avec règle à calcul circulaire
En 1942, Breitling élargit sa gamme de montres-instruments en créant le Chronomat, le premier garde-temps équipé d’une règle à calcul circulaire. Basé sur un brevet déposé en 1940, ce système permet de résoudre rapidement et simplement une vaste gamme d’opérations mathématiques : tachymètre, télémètre, pulsomètre, multiplications, divisions, règles de trois, calculs de production, etc. Il trouvera très vite de multiples utilisations dans le sport, l’industrie et les professions techniques.

1952 — Breitling lance la célèbre Navitimer
En 1952, Breitling crée un « instrument de poignet » spécialement conçu pour les pilotes et professionnels de l’aviation. Doté de deux échelles logarithmiques, le chronographe Navitimer permet de résoudre en deux temps trois mouvements tous les calculs liés à la navigation aérienne : vitesse moyenne, distance parcourue, consommation de carburant, taux de montée ou de descente, conversion de miles en kilomètres ou miles nautiques, etc. La Navitimer ne va pas tarder à s’imposer comme le modèle Breitling le plus emblématique – et un objet-culte pour tous les passionnés d’aéronautique.

Breitling Navitimer « 125e anniversaire »

Série limitée 2009 exemplaires

« Je suis convaincu que CVC est le bon partenaire pour conduire Breitling à un niveau supérieur », a expliqué Théodore Schneider, l’actuel actionnaire majoritaire, cité dans le communiqué. »L’expertise, les résultats et le réseau international de CVC vont aider Breitling à exploiter son plein potentiel », a-t-il dit.CVC est une société d’investissement située au Luxembourg mais au rayonnement mondial, avec environ 300 clients qui lui confient leurs fonds. Depuis 20 ans, elle a investi plus de 71 milliards de dollars principalement en Europe et en Asie.La marque de montres préférée des pilotes et des fans d’aviation a traversé de fortes zones de turbulence et connu un vrai trou d’air avant de redécoller au tournant des années 1980. Sans jamais renier sa passion pour l’aéronautique.Philadelphie, 1876. Les Etats-Unis célèbrent leur centenaire avec une Exposition universelle où l’industrie est à l’honneur. Dans l’un des pavillons, la Waltham Watch Company met en avant le premier procédé de fabrication de montres à la cha?ne. Jacques David, le directeur technique de Longines, en visite sur place, publie aussit?t un rapport alarmiste : face aux innovations américaines, l’horlogerie suisse doit s’adapter ou dispara?tre.

Mouvement : Calibre Breitling 26,
officiellement certifié chronomètre par le COSC,
automatique à haute fréquence (28 800 alternances),
38 rubis.
Chronographe : au 1/4 de seconde,
totalisateurs 60 minutes (au centre du cadran) et 12 heures.
Calendrier
Boîtier : acier,
série limitée à 2009 exemplaires,
cadran noir ou bronze Panamerican.
Or rouge, 2 séries limitées de 125 exemplaires chacune cadran noir ou argent Mercury.
Résistance : 3 bars.
Lunette : tournante avec règle à calcul circulaire.
Glace : saphir bombée, antireflet double face.
Diamètre : 43 mm.
Bracelet : Air Racer.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *