Replica Watches Jeune professionnel Haute qualité Cartier : la Clé


Cartier Clé

Cartier a le don de créer des montres iconiques… La Santos, la Tank, la Panthère, la Ballon bleu… Mais aussi, la Vendôme, la Ceinture, la Pasha, la Baignoire, la Roadster, etc. La Clé, toute dernière création en date de la marque amirale du groupe Richemont, pourrait être la somme de tous ces garde-temps réunis. Leur synthèse en quelque sorte.
 
Côté forme, cette Clé, n’est pas vraiment ronde, mais pas ovale non plus, encore moins carrée, peut-être un peu coussin… Pas facile en fait de la décrire, de la cerner. De prime abord, elle semblerait presque, disons, « normale ». Mais elle prend toute sa dimension lorsqu’on la passe au poignet. Elle devient alors unique et surtout, tellement Cartier.
 
Car cette Clé reprend bien évidemment tous les codes identitaires d’une montre Cartier : cadran flinqué au centre, chiffres romains (bleus ce qui est relativement rare) avec le mot Cartier indiqué dans la barre du cinq du sept en chiffre romain, chemin de fer graphique et les incontournables aiguilles glaives (ici plus effilées).

De plus, ce modèle est doté d’une couronne de remontoir bien particulière, en forme de « clé » ; qui donne d’ailleurs son nom à cette pièce. Et qui introduit un nouveau geste dans l’horlogerie. De fait, vous ne remonterez pas votre Clé de la même manière que votre Tank ou votre Ballon bleu. Le remontage se fait comme celui des anciennes horloges, celles que l’on remontait avec une clé justement. Le geste s’effectue toujours avec le pouce et l’index, mais différemment. Plus lentement. Plus patiemment. Une nouvelle expérience pour tous les amoureux des montres mécaniques.


Cartier : la Clé

Mais ce n’est pas tout. Cette nouvelle couronne de remontage n’est pas qu’esthétique… Elle intègre aussi un système permettant de régler l’heure avec une facilité incomparable. Après chaque ajustement, la couronne reprend sa position initiale sans que les aiguilles ne bougent. Un geste qui peut paraitre simple, voire évident, mais qui est né du savoir-faire de Cartier, qui s’accompagne de surcroît d’un petit déclic rassurant et plaisant, qui évoque les rouages logés au cœur de ce calibre « maison ».
 
La boite cintrée de 40 mm* est proposée en or gris ou rose (l’acier viendra plus tard, probablement l’année prochaine) et tombe parfaitement sur le poignet. Elle accueille un calibre mécanique à remontage automatique bidirectionnel mis au point chez Cartier. Son nom de code, 1847 MC, n’a pas été choisi au hasard, il correspond aux chiffres de l’année de la création de la maison. Ce mouvement affiche un diamètre de 25.6 mm et une réserve de marche traditionnelle de 42 heures. A noter un saut de date semi-instantané. Ce modèle est disponible sur bracelet métal ou alligator.
 
Dernière chose. Si vous observez bien le cadran central, rond, vous vous apercevrez que sa forme effectue un décroché à six heures pour englober la date. Or, cette forme n’est pas sans évoquer un trou de serrure. Surement pas un hasard pour une montre Clé.
 
*existe aussi en 31 mm pour femmes, avec ou sans diamants. 


Cartier : la Clé



Créée en 2016, la collection Drive de Cartier s’adresse aux hommes à l’indépendance et au style affirmés.Élégant en toutes circonstances, l’homme Drive de Cartier est un esthète qui parcourt la vie avec aisance, du casual chic au smoking.Comme lui, sa montre présente différentes facettes. Après la montre Drive de Cartier heure minutes secondes, le modèle second fuseau horaire, et le modèle tourbillon volant, la collection s’enrichit de deux nouveaux visages, toujours animés par des mouvements de belle horlogerie.Expressions d’un même état d’esprit, ces deux montres aux codes très personnels traduisent le goût pour l’authentique de l’homme Drive de Cartier, sa liberté d’esprit et sa fantaisie.Elles s’inscrivent dans son art de vivre mis en scène par Cartier au Palazzo Gondi à Florence lors de la dernière édition du Salon Pitti Uomo.Équipée du nouveau mouvement Manufacture 1904-LU MC, elle se distingue par un affichage des phases de la lune à 6 h. Cette complication reproduit le cycle de l’astre des nuits au rythme de la nouvelle lune, du premier quartier, de la pleine lune ou du dernier quartier. Précise, elle est dite « astronomique » car elle ne nécessite qu’une correction d’un jour tous les 125 ans.Fidèle à l’esthétique de la collection Drive de Cartier et à ses signes identitaires : le confort du porter, le galbe du boîtier, le bombé du verre, la pureté du cadran guilloché blanc…, la montre Drive de Cartier Phases de Lune, déclinée en or rose ou en acier, fait le choix du raffinement mécanique au jour le jour et avec naturel.

Cartier : la Clé


Cartier : la Clé


Cartier : la Clé


Cartier : la Clé

Créée en 1917, la montre Tank dessinée par Louis Cartier, célèbre cette année son centenaire. Retour sur le parcours d’un garde-temps hissé au rang d’icône qui se dévoile pour l’occasion en différentes nouvelles versions.Véritable visionnaire, Louis Cartier Montres Pour Femmes Replique a une idée claire de se que devra être l’horlogerie moderne. Ayant déjà à son actif la première montre bracelet, il s’agit de la Santos créée en 1904, il lance à nouveau un pavé dans la marre en 1917. Année de naissance de la montre Tank. Une montre révolutionnaire née d’une idée forte, celle de lever le voile sur un instrument à mesurer le temps inédit qui doit faire entrer la ronde des heures dans un carré. C’est ainsi qu’elle s’est imposée comme l’ambassadrice de l’élégance moderne sur fond de sobriété.Louis Cartier s’est en fait inspiré de la forme d’un char allié vu de dessus. Les brancards pour les chenilles, le boîtier pour l’habitacle. Le résultat est plus que probant, le boîtier s’intègre alors parfaitement au bracelet. Afin de la décrire, les amateurs de belle horlogerie retiendront dès lors quatre éléments de son ADN. Les brancards, ces deux barres parallèles qui évitent donc toute rupture entre le boîtier et le bracelet. Le chemin de fer, cette ligne double figurant sur le cadran l’échelle des minutes dont le dessin évoque des rails. Les chiffres romains d’une grande force graphique. Et enfin, la couronne de remontoir ornée d’un saphir en cabochon.


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *