SIHH 2017, Cartier déclare sa flamme aux métiers d’art

La maison Cartier livre une nouvelle avant-première à l’approche de la 27ème édition du SIHH : une replique de montre Ronde Louis Cartier qui hypnotise le regard avec un cadran d’art réalisé selon une technique inédite : l’or flammé.

Cartier SIHH 2017 : Ronde Louis Cartier XL or flammé

Vaisseaux amiral du groupe Richemont, Cartier a bien entendu réservé de nombreuses surprises et prouesses horlogères pour la prochaine édition du Salon International de la Haute Horlogerie qui ouvrira ses portes à Genève le 16 janvier prochain. Mouvements incroyablement sophistiqués, créations époustouflantes de haute joaillerie, la manufacture illustrera aussi sa maîtrise et sa passion pour les métiers d’art, domaine auquel elle consacre un atelier, baptisé « Maison des Métiers d’art », pour fédérer ses artisans autour d’une création et innover en enrichissant  son expertise horlogère de pratiques empruntées à d’autres univers.

Dévoilée en avant-première du grand rendez-vous de Genève, la replique de montre Ronde Louis Cartier XL présente un cadran d’art décoré d’une panthère – animal fétiche de la Maison – en or flammé. Rappelant la luminosité de l’émail et la minutie de la peinture miniature, ce cadran est le fruit d’un savoir-faire inédit, inspiré par la technique de coloration des aiguilles bleuies à la flamme.

Cartier SIHH 2017 : Ronde Louis Cartier XL or flammé

L’art de maîtriser le feu

La technique de l’or flammé demande une maîtrise extrême du feu car les différentes couleurs du décor ne se révèlent tour à tour qu’à des températures précises : la plus haute fait apparaître le bleu, la plus basse, le beige. La surface du cadran en or 18 carats est brossée du motif du pelage de la panthère, puis chauffée à la flamme. Dès lors une première teinte apparaît, puis la répétition de cette opération, autant de fois qu’il est nécessaire, à des températures différentes, permet d’obtenir la palette chromatique complète.

Cartier SIHH 2017 : Ronde Louis Cartier XL or flammé

Ce nouvel art est d’autant plus sensible et exigeant qu’il impose un véritable  travail d’anticipation car toutes les teintes évoluent à chaque passage au feu, ce qui peut réduire à néant de nombreuses et longues heures de travail. Minutie et délicatesse sont ainsi de mise. Et la concentration de l’artisan doit être au maximum pour que le résultat soit à la hauteur de ses attentes. Quand la prouesse est réussie, l’ensemble affiche un camaïeu riche de profondeurs, allant du beige au brun. Des tons fauves sur lesquels viendront ensuite contraster des aiguilles à pomme évidée.

Pour mettre en lumière ce travail d’une extrême précision et délicatesse, la maison Cartier a pavé de diamants taille baguette la lunette de cette replique de montre d’exception, dont seuls trente exemplaires à remontage manuel, animés par le Calibre 430MC, sortiront des ateliers de la manufacture Cartier.  

Après la granulation étrusque et la granulation d’émail, après le filigrane, l’or flammé vient compléter le répertoire des savoir-faire de Cartier qui signe ici une nouvelle manifestation du talent des artisans de sa Maison des Métiers d’art, conjugué à celui de ses horlogers de sa manufacture.

NY

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *