SIHH 2017 : Piaget célèbre les 60 ans de l’Altiplano

Chez Piaget, 2017 sera l’année de l¹Altiplano. Soixante ans après son lancement, cet emblème de la haute horlogerie demeure la référence ultime dans l’univers des replique de montres extra-plates. La manufacture débute les festivités avec une sublime Collection Anniversaire, composée de deux éditions limitées à cadran bleu, présentées en avant-première du SIHH.

Piaget Altiplano, éditions limitées  60ème Anniversaire

1957 : Spoutnik 1 devenait le premier satellite de l’Histoire et marquait le début de la conquête spatiale, Albert Camus obtenait le Nobel de littérature et Piaget sortait une replique de montre extra-plate, qui ne s’appelait pas encore Altiplano. Imité mais jamais égalé, ce modèle aux lignes minimalistes intemporelles traverse les décennies et les tendances sans prendre une ride.
Apprécié par les collectionneurs comme peut l’être un grand standard de jazz par les mélomanes, c’est une composition unique. Une pièce qui a gagné sa place au sein du cercle très fermé des icônes horlogères et qui s’apprête à célébrer son 60ème anniversaire, plus belle que jamais.

Flash-back. Sous l’impulsion de Valentin Piaget, la manufacture dévoilait un étonnant mouvement à remontage manuel, le 9P, durant la foire de Bâle de 1957. Sa particularité ? Son extrême finesse : 2 mm de hauteur ! Trois ans plus tard, nouvelle prouesse avec, cette fois, un calibre à remontage automatique, le 12P, dont l¹épaisseur ne dépasse pas les 2,3 mm. Depuis, lamaison Piaget s’est forgé la  solide réputation de produire des replique de montres de haute horlogerie associant finesse et délicatesse. La manufacture est d’ailleurs devenue une spécialiste des records du monde dans le domaine de l’ultraplat mécanique. Les modèles, qui portent le nom Altiplano depuis 1998, en hommage à ce haut plateau de la Cordillère des Andes, se suivent, leurs boîtes et leurs cadrans étant – très – subtilement, voire invisiblement, redessinés selon les tendances. On ne retouche pas une icône à grands coups de scalpel !

Cette élégance identitaire à nulle autre pareille, qui se concentre sur l’essentiel pour magnifier la beauté esthétique de l’épure, caractérise de fait les deux modèles anniversaire dévoilés aujourd’hui en préambule du prochain Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), qui ouvrira ses portes le 16 janvier à Genève.

Deux séries limitées pour célébrer les 60 ans de la Piaget Altiplano

Force est de constater que la manufacture a puisé dans l’histoire de ce garde-temps pour imaginer ces deux éditions limitées qui partagent plusieurs points communs. A commencer par leurs magnifiques cadrans satinés soleil, qui arborent la couleur bleue historique de Piaget : une teinte spécifique, entre cobalt et bleu nuit. Ce visage, d’une profondeur remarquable, est structuré par deux lignes perpendiculaires, d’une absolue discrétion, qui se croisent au centre à l’image de certaines pièces d’époque. Il accueille aussi les emblématiques aiguilles  » bâtons  » élancées et index en or ultrafins en applique.

Toutes deux munies d’une boîte en or blanc poli et d’un bracelet en alligator de couleur coordonnée au cadran, ces replique de montres se ressemblent énormément. Les différences sont à chercher du côté de leurs diamètres et de leurs calibres. Ainsi, Piaget équipé l’édition de 38 mm de diamètre avec son calibre extra-plat 430P à remontage manuel (2,1 mm d’épaisseur) : le digne descendant du 9P. La version de 43 mm de diamètre possède quant à elle, au dos, un verre saphir permettant d’admirer les finitions exceptionnelles du calibre automatique extra-plat 1200P de dernière génération (2,35 mm d’épaisseur), doté d’un micro-rotor en or rose teinté gris ardoise. La replique de montre reprend d’ailleurs côté cadran, à midi, la mention historique que portait la toute première replique de montre extra-plate automatique de la Maison.

Éditées chacune à 460 exemplaires, ces replique de montres Altiplano ont tous les arguments pour s’imposer d’ores et déjà parmi les stars horlogères du SIHH 2017 et ne manqueront pas de faire partie des indispensables aux yeux des grands collectionneurs de replique de montres de soirée.

Dan Diaconu & Nicolas Yvon

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *