Sixities Iconic Square Collection : un pur concentré 60’s !

Glashütte Original, partenaire de la 67è Festival du film de Berlin qui vient de débuter, dévoile en avant-première de nouvelles déclinaisons de cadran pour un modèle tout droit sorti des années 1960 : la Sixities Iconic Square.

Après la collection Iconic Sixities de 2015, c’est autour de sa déclinaison de forme carrée, plus précisément « coussin » d’ailleurs, la Sixities Iconic Square Collection, de se doter de cadrans à finition dégradé « sunburst ». Cet effet, apparu à la fin des 50’s sur les guitares électriques des stars du rock’n’roll de l’époque, offre une finition clair au centre et nettement plus foncé, voir noir, sur les bords. Pour obtenir ce dégradé si particulier les horlogers de Glashütte ont procédé à de multiples opérations sur les cadrans des garde-temps aux dimensions étudiées (41×41 mm) pour offrir un porter confortable.

Ces cadrans sont tout d’abord galvanisés puis recouverts à la main de plusieurs couches d’un vernis coloré – vert brillant (Sixties Iconic Forest), bleu foncé (Sixties Iconic Ocean), gris foncé (Sixties Iconic Graphite) ou encore rouge vif (Sixties Iconic Fire). Sur cette « toile » est encore appliquée une couche de vernis noir à l’aide d’un pistolet de laquage – selon l’angle de visée et grâce à la technique de pulvérisation est ainsi créé un dégradé particulier qui fait de chaque replique de montre une pièce unique. Le cadran « Tangerine », lui, doit sa coloration extraordinaire à un vernis supplémentaire : la galvanisation dorée y est combinée à un vernis noir mais aussi à un vernis rouge.

Sixties Iconic Square Collection

Une fois ces opérations successives effectuées, les cadrans vernis sont ensuite chauffés en milieu clos pour cuire les couleurs. Pour quatre des cinq modèles de la collection Sixties Iconic, ces nuances donnent une finition « rayon de soleil » ultrafin qui renforce encore l’effet « sunburst. »

La cinquième replique de montre, la Sixties Iconic « Graphite », est dotée d’un estampage sophistiqué, réalisé lors d’un procédé particulièrement exigeant. Avant le nickelage galvanisé, des tampons à guillocher associés à une impressionnante presse de 60 tonnes laissent leur empreinte en filigrane sur le disque du cadran.

Côté mouvement, on retrouve le savoir-faire de la manufacture allemande avec un mouvement chronographe automatique, bien contemporain et saxon dans son architecture, qui assure une réserve marche de 40 heures à la replique de montre.

Les replique de montres de la Sixities Iconic Square Collection sont comme un riff de Chuck Berry sur « Jonny B. Good ». C’est réjouissant, intemporel, et ça fait du bien !

Dan Diaconu & Nicolas Yvon

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *