Vacheron Constantin Métiers d’Art Villes Lumières : l’appel de la nuit

Quand le savoir-faire traditionnel de l’émail Grand Feu champlevé est associé à l’art délicat de la pose à la main de poudres précieuses, le résultat touche au sublime. La manufacture Vacheron Constantin a permis cette rencontre audacieuse autour de 3 cadrans célébrant la magie nocturne de métropoles prestigieuses : Genève, New York et Paris.

Vacheron Constantin met régulièrement à l’honneur l’excellence des métiers d’art. Pour la nouvelle collection Métiers d’Art Villes Lumières, la manufacture associe les talents : l’exigence de l’émailleur et la virtuosité d’une artiste qui sème les poudres précieuses pour créer ses décors. L’objectif ? Proposer une photographie vue du ciel originale de quartiers célèbres de trois grandes villes : Genève, New York et Paris. Chaque cadran, forcément unique, nécessite trois mois de travail !

Les replique de montres de la collection Métiers d’Art Villes Lumières sont toutes certifiées du prestigieux Poinçon de Genève, gage de précision et de qualité horlogère. Leur élégant boîtier en or blanc de 40 mm de diamètre abrite un calibre 2460 SC lequel affiche en toute simplicité les heures, les minutes et les secondes. On peut le découvrir à travers le fond saphir de la boîte. Son remontage automatique assure 40 heures de réserve de marche.

Vacheron Constantin Métiers d'Art Villes Lumières Paris © Dan Diaconu - MyWatchSite

Email Grand Feu champlevé : la maîtrise du feu

Véritable œuvre d’art, chaque cadran en or est tout d’abord creusé à la main avec minutie afin de reproduire le plus fidèlement possible le plan des rues des villes. Avant qu’un maître émailleur applique délicatement des couches successives d’émaux translucides colorés. Entre chaque application, la pièce est cuite à une très haute température (850°C précisément). Ces étapes sont nécessaires et incontournables car elles permettent aux poudres, mêlées d’oxydes pour les couleurs, de fusionner, se transformer puis se vitrifier en refroidissant. Résultat : le cadran arbore des teintes légèrement translucides et sombres pour reproduire l’ambiance particulière de la nuit.

Villes Lumières New York 

La magie des poudres précieuses

Il faut toute la dextérité de Yoko Imai pour illuminer ces cadrans de poudres précieuses. L’artiste japonaise superpose ainsi graines d’or, poudres de diamant et de platine, et ponctue son œuvre de poudre de perle. L’ensemble crée un clair-obscur saisissant. Les nombreuses variations lumineuses donnent vie au cadran sur lequel le tracé urbain est alors retranscrit de façon réaliste en jouant avec maestria sur propriétés physiques et visuelles des différentes matières.

 Villes Lumières Genève

Trois villes majeures vues du ciel et mises en lumières

La trilogie se compose de cadrans dédiés à des villes parmi les célèbres de la planète. Le premier est un survol de Genève, berceau de l’horlogerie. Vacheron Constantin est née dans le quartier St-Gervais, où les cabinotiers avaient leurs ateliers. Le deuxième met en scène l’illustre « triangle d’or » de Paris, la ville Lumière. On y découvre la place de l’Étoile, la tour Eiffel, les Champs-Élysées, la Seine… Le dernier opus rend quant à lui hommage à la célèbre la ville américaine qui ne dort jamais : New York. Les poudres déposées sur l’émail symbolisent l’effervescence de Manhattan à Brooklyn, tout en enjambant le fleuve Hudson et en parcourant Central Park.

Dos Villes Lumières 

Chaque replique de montre est livrée avec une loupe pour offrir aux possesseurs privilégiés de ces garde-temps, exclusivement disponibles dans les boutiques Vacheron Constantin (108 000 €), une plongée unique et fascinante au cœur de ces créations envoûtantes.

Dan Diaconu & Nicolas Yvon

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *